LA VOIE SANS TÊTE
Une méthode d'auto-enquête
initiée par Douglas Harding
NoFacebook page on Facebook Facebook
Headless Way page on Facebook Facebook
Sign up for our Newsletter Newsletter
Sign up for our Online Course eCourse

VOTRE NEZ, A QUOI EST-IL ATTACHÉ ?


Commentaire de Richard Lang

Parfois, lorsque des gens réalisent que selon leur propre point de vue ils n’ont pas de visage – que, par conséquent, ils sont espace d’accueil pour le monde – ils se préoccupent du fait qu’ils arrivent à voir leur nez. « Je vois toujours mon nez – cela ne signifie-t-il pas que j’ai bel et bien un visage, que je ne suis pas espace d’accueil pour le monde ? »

Regardons cela de plus près.

Il est clair que pour d’autres, votre nez se trouve au milieu de votre visage. C’est la vision objective qu’ils ont de vous.

Où se trouve-t-il de votre propre point de vue, subjectivement ? A quoi est-il attaché, si cela est le cas ?

Quand vous regardez votre nez, au lieu d’un objet attaché à un visage, ne voyez-vous pas une simple tache, quelque chose d’opaque, parfois transparent, parfois d’un côté du monde, parfois de l’autre ?

Est-ce que, d’un côté ou d’un autre, ces taches sont-elles attachées à votre visage ? Ne sortent-elles pas de nulle part – suspendues sans aucun support, sortant du Vide !

Portez votre attention à la taille de votre nez ! Fermez un œil – votre nez ne commence-t-il pas quelque part près du plafond pour s’étendre non loin du sol ?

Regardez la région qui est de votre côté de votre nez. Il y a, ici, un endroit que vous seul pouvez explorer. Voyez-vous quelque chose, ici ?

En ce qui me concerne, je ne vois rien du tout, ici, de ce côté de la tache. Mais il ne s’agit pas d’un rien au sens propre – c’est un rien pleinement éveillé, rempli avec mon monde, y compris mon nez.

Mon nez n’est pas comparable aux nez des autres. Leur nez sont petits et se trouvent sur leurs visages. C’est pour vous des nez humains. Mais mon nez est immense, multiple, et il sort de nulle part ! Ce n’est pas un nez humain (tout comme mon Œil unique n’est pas un œil humain). C’est le nez de Dieu ! J’ai découvert que Dieu, quoique sans visage, a un nez ! (A vrai dire, Il en a beaucoup !)









Voici un auto portrait de Ernst Mach, complet, avec un nez et une moustache à la Première Personne ! Ceci est le dessein qui, en 1942, a amené Douglas Harding à se rendre compte de sa propre absence de tête.


 

 

 

 


Alors, qu’est-ce qui est vrai ? Êtes-vous ce à quoi vous ressemblez aux autres, avec un nez au milieu d’un visage ? Ou êtes-vous ce que vous êtes d’après votre propre expérience, avec un ‘nez’ apparaissant dans l’espace conscient ?

Je trouve que je ne suis pas ‘ceci ou cela’, mais ‘ceci et cela’. J’ai une apparence pour les autres – je suis pour eux une chose parmi les choses ; cependant, pour moi-même, je suis espace d’accueil pour les choses – mon nez inclus ! Je suis conscient des deux aspects de moi-même.

Un Remède Contre le Stress

Tant de stress trouve son origine dans l’identification avec la façon dont les autres nous voient. Méprenant et invalidant mon propre point de vue, je me trompe au sujet de mon identité la plus profonde et je me retrouve dressé contre le monde, séparé des autres, avec des ressources limitées, vulnérable à toutes sortes de dangers, destiné – en fin de compte – à mourir. Il était vital que j’acquière une conscience de ma personne, que je grandisse d’enfant en adulte, mais ceci ne doit pas signifier la fin du voyage. Chacun de nous peut à présent continuer et voir Qui nous sommes réellement. Cela ne veut pas dire que nous redevenons des enfants – nous pouvons prendre conscience, ensemble, de notre Véritable Nature et de notre identité humaine. Toutefois, devenir conscient de notre Être Véritable nous fait découvrir un espace libre de stress, au cœur de nos vies parfois stressées. Cela ne dépend que de nous si nous portons notre attention sur cette Ressource. Si nous ne buvons pas de cette Source, nous allons probablement passer le temps à nous plaindre que nous avons soif, peut-être même mourir de soif. Pendant tout ce temps, l’Eau est si proche et gratuite ! Buvez. Maintenant. Qu’avez-vous à perdre ? Votre petite personne ! Qu’avez-vous à gagner ? Tout, y compris votre personne !

Demander à quoi est attaché votre nez peut paraître ridicule ou superficiel, mais ça ne l’est pas quand cela vous conduit à votre Centre et à l’Origine du monde, à trouver la Paix qui dépasse tout entendement, à la Source se trouvant à l’Extrémité de l’Univers.

Douglas Harding:

Si j’échoue à voir ce que je suis (et spécialement ce que je ne suis pas), c’est parce que je suis trop occupé à m’imaginer, à être ‘spirituel’, à être l’adulte qui sait, à croire, à être intimidé par la société et par le langage, à avoir peur d’accepter la situation telle qu’elle se présente en ce moment. Moi seul suis en position de me rendre compte de ce qui est ici. Ce dont j’ai besoin, c’est d’une attention naïve. Cela demande un œil innocent et une tête vide (pour ne pas mentionner un cœur franc) pour admettre leur totale vacuité. Vivre Sans Tête, Douglas Harding

Oublier ce que l’on m’a dit et ce que j’imagine, ce que la société avec sa logique et sa science objective me dit de croire et avoir le courage, enfin, de regarder par moi-même et de prendre au sérieux ce que je trouve – que puis-je bien trouver ? – c’est aller de surprise en surprise, bien au-delà de mes rêves les plus fous. Je découvre ce que je croyais être vrai sur moi-même et sur le monde n’est qu’un tas de mensonges ! La Science de la 1ière Personne, Douglas Harding

Citation

Un moine demanda à Nan-ch’uan : « Où nos narines se trouvent-elles avant de naître ? » Le Maître répondit, « Où sont nos narines après la naissance ? »

Commentaire

Hier au soir, nous faisions quelques expériences, réussies, à l’occasion d’un mini-atelier de travail. Comme d’habitude, je crois que je tirais plus de profit des exercices que tous ceux venus pour découvrir de quoi il s’agissait. Une dame, au débuts de ses soixante-dix ans, se souvenait que quand elle était petite, elle croyait avoir un nez uniquement quand elle devait se moucher. Son nez, en quelque sorte, se manifestait pour rencontrer le mouchoir s’approchant. A.M. Australie

Continuez avec une autre expérience

Retour vers le haut de la page
Headless on Youtube
Click here for workshops with Richard Lang
Click here for details on the next Summer Gathering in the UK
Click here for details on the American Gathering
Click here for information on online hangouts
Click here fora free e-course
The Youniverse Explorer is now available
Click here for our online shop
Click here to get the free Headless iPhone app
Click here for downloadable videos of Douglas Harding
Click here for the Latest News
Click here to Donate