LA VOIE SANS TÊTE
Une méthode d'auto-enquête
initiée par Douglas Harding
NoFacebook page on Facebook Facebook
Headless Way page on Facebook Facebook
Sign up for our Newsletter Newsletter
Sign up for our Online Course eCourse

EXPÉRIENCE DU TOUCHER

1. Toucher Ma « Tête »

Richard Lang

Une des objections à la vision sans tête que l’on entend souvent est :
« Il est vrai, je ne vois pas ma tête, mais je peux la toucher ; j’ai donc bien une tête, ici ! »

Ensemble, examinons cela, non pas avec des mots, mais au moyen de l’expérience directe.

Quand je touche ma ‘tête’, je vois mes doigts disparaître, suivis par l’expérience de sensations du toucher.

A présent, touchez votre ‘tête’. Que sentez-vous ?

Est-ce que vos sensations ont lieu sur la surface de votre tête – les têtes sont solides, coloriées ; elles sont des choses ayant une forme – ou sentez-vous vos sensations dans votre espace conscient ? 

Pour moi, elles se situent dans mon espace conscient. 

Voici ce que Douglas Harding dit à ce sujet :

« Et s’il me semble que tout cela est très visuel, que je sens qu’il y a bel et bien un truc solide, ici, qui remplit le vide apparent au centre de mon monde, pourquoi est-ce que je commence à le frapper, alors, à le pincer et à le bourrer de coups ? Uniquement pour découvrir qu’il ne correspond pas du tout à quelque chose, encore moins à une chose rose et blanche, avec des poils, qui est opaque et en un seul morceau. Au lieu de cela, je trouve une succession de sensations du toucher, pas plus substantielles que les sons, les odeurs, les goûts etc., qui aussi apparaissent et disparaissent dans le même espace. (du livre Vivre Sans Tête)

J’ai, bien sûr, appris qu’une sensation particulière se manifeste pour d’autres (ou pour moi-même si je me regarde dans le miroir) comme, disons, la présence d’une bouche ou d’une oreille et ainsi de suite. Et, bien entendu, il est vital de le savoir. Cela signifie que je comprends qu’il y a une corrélation directe entre ce que je sens, ici, et mon apparence, là-bas. Sans cette compréhension, je ne pourrais fonctionner dans la société. Mais, aussi vital que cela puisse être pour vivre dans le monde, sa compréhension ne me transforme pas en une chose, ici au centre, séparée de toute autre chose. »

Citation

Si les informations sensorielles se trouvent littéralement à l’intérieur de notre cerveau, nous sommes obligés de maintenir la conclusion qu’elles sont toujours plus petites que les choses auxquelles elles appartiennent, (ou sinon) que notre propre tête est beaucoup plus grande qu’elle n’apparaît au toucher. H.H. Price

2. Toucher des Objets

Steve Munroe

Nous ne revêtons pas seulement l’apparence de ce que nous voyons et entendons, mais nous revêtons également la texture de tout ce que nous touchons – comme nous pouvons le constater en faisant cette brève expérience :

Tendez votre index et touchez n’importe quel objet ou surface à votre portée. Cela peut être une chaise, le tapis, peu importe.


Qu’est-ce que vous ressentez  ?

Est-ce que, d’une part, vous sentez le bout de votre doigt et, de l’autre, l’objet que vous touchez ? Ou n’avez-vous pas plutôt une seule sensation présente, plus particulièrement celle de l’objet touché ? La texture du tissu, la surface lisse du bois. Au fait, n’est-il pas vrai que le bout de votre doigt s’est magiquement transformé en l’objet touché ? Votre bout de doigt est cet objet ! Votre bout de doigt doit être vide de lui-même pour pouvoir enregistrer la texture de l’objet. En fait, il en va de même pour toute la peau, sur l’ensemble de votre corps et, bien sûr, la même chose est vraie pour tous vos sens.

Voici donc une autre façon de nous faire percevoir notre véritable nature. Nous sommes la vacuité, espace d’accueil pour le monde

Citations

Connaitre une chose c’est la devenir. Erigena

Toute la grande Terre, ce n’est que toi. Hsueh-feng

Strictement parlant, toute connaissance est assimilation. St. Bonaventure

Considérer l’unité absolue entre le connaisseur, le connaître et le connu est le fait de la plus haute spiritualité. Gampopa

La perception soudaine que le sujet et l’objet ne font qu’un vous conduira à une compréhension non-verbale et mystérieuse – vous prendrez conscience de la vérité Zen. Huang-po

Les Bodhisattvas sont capables d’étendre leurs corps jusqu’aux confins de l’univers. Gandavyuha Sutra

Pour un être réalisé, le corps n’existe pas. Anandamayi Ma

Soyez uniforme. Tauler

Commentaires

Après avoir contemplé quelques expériences du toucher sur le site web, j’ai fait une petite découverte qui pourrait vous intéresser…

Si je frotte mes mains l’une contre l’autre, je trouve que je suis tous mes doigts et mes pouces. Si, au contraire, je ferme les yeux et que tranquillement j’explore ma main gauche avec la droite – caressant les doigts, explorant les espaces entre, touchant les ongles des doigts, ma bague – je sens que ma main gauche prend une forme solide tandis que la droite s’efface complètement ! Ce qui est surprenant, c’est que si j’explore ma main droite avec la gauche, je sens que c’est alors la main gauche qui disparaît en faveur de la droite.

 Pas seulement sans tête, maintenant j’ai aussi perdu une main – mais je sais laquelle. Je me demande si un jour je me perdrai complètement ?

En ces jours de beaucoup de frottement de mains, c’est un bon rappel de ma vraie nature ; je peux le pratiquer n’importe où sans jamais éveiller les soupçons ! Mark

Continuez avec une autre expérience

Retour vers le haut de la page
Headless on Youtube
Click here for workshops with Richard Lang
Click here for details on the next Summer Gathering in the UK
Click here for details on the American Gathering
Click here for information on online hangouts
Click here fora free e-course
The Youniverse Explorer is now available
Click here for our online shop
Click here to get the free Headless iPhone app
Click here for downloadable videos of Douglas Harding
Click here for the Latest News
Click here to Donate